Jardiner au naturel

Les bases du compostage

Le compostage est une des composantes du jardinage au naturel. Il s'agit d'un procédé naturel, lié à la décomposition de la matière organique en présence d’air et d’humidité. Nos cuisines et jardins regorgent de ces déchets organiques, prêts à composter !
Avec ou sans composteur, il est facile de transformer nos épluchures et autres tailles de haies en un amendement riche pour le sol : le compost !

30% de déchets organiques
30% en moyenne

de déchets organiques dans une poubelle classique (hors déchets de jardin)

Pratique

Le compostage étape par étape

Tour d'horizon des déchets de cuisine et de jardin à composter

Déchets alimentaires
Déchets alimentaires
Carottes
Épluchures
Peau de banane
Pelures
Restes de repas
Restes de repas
Pain
Pain
Déchets verts
Déchets verts
Feuilles
Feuilles
Fleurs fanées
Fleurs fanées
Herbe
Branches
Branches coupées
Filtres
Filtres à café et sachets de thé
Cartons bruns
Cartons bruns
Rouleaux
Carton et essuie-tout
Mouchoirs et serviettes en papier
Mouchoirs et serviettes en papier

Les étapes clés du succès

Composteurs

Étape 1 : La localisation

Choisir un endroit ombragé pour installer son composteur, pour conserver son humidité. Le placer à même le sol, sur la terre, pour que les micro-organismes puissent se développer.

Alternance dans le composteur

Étape 2 : Le contenu

Déposer des déchets verts / humides (épluchures, tontes…) et des déchets bruns / secs (feuilles mortes, petites branches) en alternance. 

Arrosage

Étape 3 : L'humidité

S’assurer que les déchets qui compostent restent humides (mais pas inondés non plus). Le mélange doit être humide comme une éponge pressée.

Aération

Étape 4 : L'aération

Mélanger le contenu du composteur de temps en temps, à l'aide d'une fourche par exemple, pour favoriser la circulation d’air.

Bâche avec compost

Étape 5 : L'entretien du composteur

Une fois par an, vider le contenu du composteur sur une bâche pour récupérer le compost et remettre dans le composteur les déchets en cours de dégradation.

Les utilisations du compost

Compost

Après 3 à 6 mois, le jeune compost peut déjà être utilisé comme paillage. Étendu au pied des arbustes, il maintient l'humidité et limite la pousse des mauvaises herbes.

Après 7 à 8 mois, le compost peut être épandu en couche mince et mélangé aux couches superficielles du sol pour l'enrichir. 

Après 10 à 12 mois, le compost est mûr. Il peut être utilisé en mélange avec la terre de votre jardin pour enrichir et renforcer vos plantes.

Précautions d'emploi : le compost ne doit pas être utilisé pur sur les semis. Il doit être mélangé selon les proportions suivantes : 2/3 de terre, 1/3 de compost.

Technique
Guide Ademe

Trucs et astuces pour devenir un expert du compostage

Pour obtenir rapidement un bon compost, vous pouvez :

  • Découper en morceaux les déchets volumineux ou durs, comme les branchages, pour faciliter leur décomposition.
  • Recouvrir les déchets de cuisine (humides) avec des déchets secs du type feuilles sèches, petits branchages, herbe sèche… Cela permet d'éviter la présence de moucherons ou d'odeurs.
  • Utiliser des outils dédiés pour favoriser la bonne circulation de l’air dans le composteur : les aérateurs. Plus ergonomiques que la fourche, ils facilitent les opérations de brassage.

En respectant quelques règles, tous les déchets organiques peuvent être compostés : 

  • Dans la cuisine, les agrumes, les restes de viande ou de poisson, le pain... doivent être coupés en morceaux et intégrés au coeur du composteur.
  • Les cartons bruns et les journaux (hors magazines et publicités sur papier glacé) peuvent eux-aussi être découpés en morceaux et intégrés au composteur. Ils s'apparentent à des déchets secs.

Les alliés du compostage

Le compostage est intimement lié à l’activité des êtres vivants dans les premiers centimètres du sol (insectes, champignons, bactéries…). Ainsi, le composteur doit être posé directement sur la terre, pour permettre aux auxiliaires de compostage de faire leur travail. Collemboles et coléoptères vous y aideront.