Demain se prépare aujourd'hui

Hydrogène

La recherche et l’innovation sont nécessaires pour contribuer à l’évolution des technologies en matière de valorisation des déchets. C’est une démarche essentielle, tournée vers l’avenir. L’hydrogène est l’un des sujets majeurs sur lesquels Trifyl travaille depuis 2008. Mais d'autres projets de recherche sont en cours, concernant le biohythane, la valorisation du CO2...

Technique

L’hydrogène, pour les véhicules de demain

Dechet

Du déchet à l’hydrogène 

Sur le Pôle des Énergies Renouvelables, Trifyl produit de l’hydrogène vert à partir des déchets. L’hydrogène est obtenu par reformage du biogaz issu des déchets, après avoir été capté au sein du bioréacteur. 

hydrogene

Pourquoi l’hydrogène ?

La molécule d’hydrogène est dotée d’un très fort potentiel énergétique (trois fois plus puissant que l'essence) et c’est l'un des meilleurs moyens de stocker de l'énergie.
Son utilisation, dans des moteurs ou des piles à combustible, ne génère pas de gaz à effet de serre, ni de particules.

conteneur

Production et distribution d’hydrogène

Une station-pilote, située à Labessière-Candeil, permet de produire et de distribuer 10 kg d’hydrogène par jour à partir des déchets. L'hydrogène obtenu est pur à 99,99%. 
Depuis 2017, Trifyl étudie la mise en place d’une unité industrielle avec une production de 100 kg d’hydrogène par jour.

Le processus de production de l’hydrogène à partir des déchets

schema

 

hydrogene

La station hydrogène de Trifyl

La station hydrogène de Trifyl permet le ravitaillement d’un véhicule électrique, équipé d’un réservoir de haute technologie, où l’hydrogène est stocké sous pression à 350 bar. 

Une pile à combustible, alimentée en hydrogène et en oxygène de l’air, produit de l’électricité, de la chaleur et de l’eau. Cette électricité permet de recharger la batterie du véhicule et ainsi de prolonger son autonomie. 

L’hydrogène, transformé en électricité, via un procédé chimique propre (sans combustion), ne rejette que de la vapeur d’eau.

Versus

Véhicule hydrogène vs véhicule électrique classique

Le véhicule hydrogène conserve les qualités d’un véhicule électrique classique. Il apporte en plus :

  • Un rechargement rapide du réservoir, en moins de 5 minutes,
  • Une autonomie multipliée par 2 ou 3.
Région Occitanie

Le développement de l’hydrogène en Région

L’hydrogène est une filière d’avenir, durable.
Trifyl et ses partenaires, réunis au sein de la communauté de l’hydrogène en région Occitanie, travaillent sur la mobilité hydrogène, notamment au travers des véhicules électriques à hydrogène.

Plus d’informations en téléchargement

Innovations

Production de biohythane

Un autre projet, encadré par Trifyl et l’INRA de Narbonne porte sur la production d’un mélange d’hydrogène et de méthane à partir de la fraction fermentescible des déchets ménagers.
Cette collaboration a fait l’objet d’un dépôt de brevet au niveau national sur la conduite du procédé de fermentation. Ces recherches permettent de poursuivre le développement des carburants du futur.

En vidéo : 180 secondes pour tout comprendre avec Florian Paillet

En plus

D’autres innovations pour la valorisation des déchets demain

CO2

La valorisation du CO₂

Le CO₂ est présent à 40% dans le biogaz issu des déchets. Il est donc intéressant de chercher à le valoriser. Une des voies de valorisation de cette molécule est la méthanation. Elle consiste à faire du   méthane (CH4) à partir du CO₂ issu du biogaz et de l’hydrogène. Cette technologie va être testée par Trifyl et ses partenaires (Enosis, TIGF et l’INSA de Toulouse) dans le cadre d’un appel à projet de la Région Occitanie (Readynov).

Usine CSR

La valorisation de la biomasse par gazéification

De nouvelles voies sont possibles pour valoriser la biomasse (bois, Combustible Solide de Récupération...) en énergie comme la gazéification qui permet de produire de l'hydrogène, voire même du méthane.
Des rapprochements ont été effectués avec des acteurs industriels et de recherche pour initier des projets.