Le jardinage au naturel permet de limiter l'utilisation de produits chimiques et d'engrais de synthèse qui ont des conséquences sur l'environnement, les nappes phréatiques, la biodiversité et la santé. La limitation des produits phytosanitaires, le choix des plantations, l'entretien au quotidien, de nombreuses pratiques contribuent au jardinage éco-responsable. En plus de leurs bienfaits environnementaux, elles permettent aussi de réaliser des économies, en supprimant par exemple l'achat de produits et en limitant la consommation d'eau. 

Réglementation

Interdiction des produits phytosanitaires

Pictogrammes de dangerComment reconnaître les produits toxiques ?

Les produits toxiques sont identifiables par les symboles noirs qui s'y trouvent, entourés de losanges rouges ou sur fond jaune : explosif, corrosif, nocif... Ils peuvent présenter un risque significatif pour la santé ou l'environnement. Il convient donc d'en limiter l'usage, de les utiliser avec précaution et de les apporter en déchèterie au moment de s'en séparer.

Depuis le 1er janvier 2019, du fait de leur toxicité, les produits phytosanitaires chimiques sont interdits pour les particuliers.

EcolabelsDes alternatives naturelles

Les produits non-toxiques, écolabellisés ou de marque NF Environnement sont à privilégier. Ils sont tout aussi efficaces et pas nécessairement plus chers. Le Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation propose des alternatives naturelles et une liste des produits de substitution.

Interdiction du brûlage des déchets verts

Guide AdemeLes alternatives au brûlage

Le brûlage des déchets verts à l'air libre est interdit depuis 2011. Pratique pourtant historique, le brûlage est source d'émissions pouvant nuire à la santé et à l'environnement. 

Pour réutiliser vos déchets verts dans votre propre jardin, vous pouvez pratiquer le broyage. Réduits en morceaux, ils pourront être utilisés sous forme de paillage ou transformés en compost. Si vous souhaitez ne pas les utiliser et vous en débarrasser, les déchets verts peuvent être apportés en déchèterie.

 

Pratique

Trucs et astuces pour créer et entretenir son jardin au naturel

Haies

Choisir ses plantations

Pour limiter les déchets verts, vous pouvez choisir des espèces végétales à croissance lente. Pour les haies, vous pouvez remplacer les thuyas par d'autres espèces (noisetier, photinia, laurier tin...). Le choix d'essences locales, plus adaptées à votre jardin (sol, climat, exposition...) est à privilégier. Renseignez-vous lors de l'achat.

Lavandes

Associer les plantes entre elles

Vous pouvez associer les plantes en fonction de leurs caractéristiques. Par exemple, lavande, thym, sauge... permettent de protéger les plantes voisines des insectes ravageurs. 

Le basilic stimule la croissance des pieds de tomates, la bourrache à côté des fraisiers accroît l’activité des insectes pollinisateurs et favorise la production de fruits.
Vous pouvez associer maïs, haricots grimpants et pieds de courge. Le pied de maïs servira de tuteur aux haricots et les feuilles des courges limiteront l’évaporation de l’eau.

 

 

Jachère fleurie

Planter des jachères fleuries

Planter des jachères fleuries sur tout ou partie du terrain permet de limiter les surfaces à tondre et favorise l'installation d'insectes utiles au jardin.

Paillage

Le paillage

Au pied de vos plantes, vous pouvez recouvrir le sol de végétaux coupés ou d'herbe séchée. La technique du paillage permet d'éviter le développement de mauvaises herbes et l’évaporation de l'eau. Vous économiserez ainsi du temps de désherbage et d'arrosage, et de l'argent !

Tonte

La tonte

J’adopte la tonte haute (6 à 8 cm), qui renforce l’enracinement du gazon, sa résistance à la sécheresse et qui empêche la germination des graines indésirables et le développement de la mousse.
 

Arrosage

L'arrosage

J'arrose le matin tôt ou le soir après le coucher pour éviter l'évaporation de l'eau.